Version audio : Dearlobbies. FOR #1 – Lille, le samedi 11 mars 2028. Soundcloud, 7 janvier 2019 (3:04) > Si vous ne disposez pas de compte Soundcloud, cliquez sur « Ecouter dans le navigateur / Listen in browser »

 

La nuit a été difficile. 

Aujourd’hui, la douleur est diffuse et tire vers l’aisselle, elle est constante et l’empêche de s’assoupir autrement que sur le dos, chaque mouvement brusque la réveille instantanément, inlassablement. Parfois, la souffrance prend la forme d’une contracture, plus localisée. Elle soupire, se sent légèrement transpirante, et sourit. Étrangement, seul son sein gauche semble mal vivre le temps qui passe, côté droit, rien à signaler, pour le moment.

Elle se relève péniblement, enfile ses tongs, et appuie machinalement sur l’interrupteur, rien. Les femmes souffrant de son mal – hors chirurgie reconstructrice, ce qui n’est pas son cas – ne sont plus opérées qu’en dernier recours, lorsque les situations deviennent urgentes. Sa fièvre apparente lui redonne espoir, une infection la ferait passer dans cette catégorie. Droite devant son miroir, le tee-shirt relevé et enroulé dans son encolure, elle s’observe. Alors qu’elle pose affectueusement ses mains sur sa poitrine, une brume envahit ses yeux, de chaudes larmes s’ensuivent. Jamais, elle n’aurait imaginé son avenir ainsi.

Les cas de ruptures de prothèses, de plus en plus fréquents, insupportent les médecins au plus haut point. Leurs activités ont été considérablement réduites depuis que l’électricité – rare – n’est plus injectée dans le réseau que de manière aléatoire. Les actes de chirurgie esthétique, et notamment les plus problématiques, ceux dit “à renouveler”, pourtant interdits depuis sept ans, engendrent une prolifération de complications à traiter, certes non prioritaires, mais qui le deviennent toutes à un moment, prenant ainsi la place à d’autres affections plus légitimes.

Les coudes sur le lavabo, la tête baissée, elle observe le filet d’eau glacé, auquel elle ne s’habitue décidément pas, imbiber progressivement son gant de toilette. Le froid a tendance à resserrer ses tissus et à la faire souffrir davantage, mais heureusement, aujourd’hui, sont annoncés trente-huit degrés.

Avant de voter, pensez à jeter un coup d’œil aux ressources ci-après.
Retrouvez tous les « FOR » ici.

 

Clément Monfort. [ NEXT ] S01 E01 – L’EFFONDREMENT QUI VIENT – (PABLO SERVIGNE) ECOLOGIE / COLLAPSE. YouTube, le 18 septembre 2017 (6:42)

Stéphane Foucart et Martine Valo. Quinze mille scientifiques alertent sur l’état de la planète. Le Monde. 13 novembre 2017

Nous mettons en péril notre avenir en refusant de modérer notre consommation matérielle intense mais géographiquement inégale […] les citoyens ordinaires doivent exiger de leurs gouvernements qu’ils prennent des mesures immédiates. […] il est possible de vaincre n’importe quelle opposition, aussi acharnée soit-elle, et d’obliger les dirigeants politiques à agir […] Nous devons prendre conscience, aussi bien dans nos vies quotidiennes que dans nos institutions gouvernementales, que la Terre, avec toute la vie qu’elle recèle, est notre seul foyer.

Chloé Hecketsweiler et Stéphane Horel. « Implant Files » : un scandale sanitaire mondial sur les implants médicaux. Le Monde. Lundi 26 novembre 2018

Plus de 250 journalistes et 59 médias, dont ‘Le Monde’, ont enquêté sur les carences du contrôle des dispositifs médicaux. Aux Etats-Unis, elles ont causé 82 000 morts et 1,7 million de blessés en dix ans.

Cash investigation. Cash investigation – Implants : tous cobayes ? YouTube, le 28 novembre 2018 (2:12:59)

Pablo Servigne, Raphaël Stevens. Comment tout peut s’effondrer. Le Seuil, 2015. 304 p. (19 €)

La visualisation Amazon est utilisée car elle rend possible la lecture d’un extrait de l’ouvrage mis en avant. Je vous encourage néanmoins à faire vivre vos librairies de quartier, si les livres évoqués y sont disponibles. N’hésitez pas à utiliser l’outil librairiesindependantes.com afin de savoir où vous procurer les références mentionnées près de chez vous.

 

Commentaires :