Paris, le vendredi 19 avril 2041

L’air de Paris n’est plus ce qu’il était. Nous faisons une pause et respirons à pleins poumons. Il fait déjà chaud, mais pas trop. Il est à peine 11h du matin. L’odeur des pots d’échappement a petit à petit laissé place à un parfum de campagne ces dernières années. Qui l’eut cru. J’inspire à nouveau.…